Vos Enjeux

- Référencer le patrimoine et faciliter la mise à jour des informations
- Centraliser et partager la connaissance du patrimoine
- Assurer une interopérabilité maximale entre les applications
- Fluidifier la collaboration entre les acteurs autour de l’actif immobilier

 

L'importance d'innover a conduit Sopra Steria à intégrer Active3D, un pionnier du BIM au service de l'exploitation des bâtiments. La réunion de Sopra Steria et d’Active3D a permis l’élaboration de services digitaux d’excellence, autour d’un référentiel open BIM, apportant des réponses innovantes et à valeur ajoutée à chaque étape du cycle de vie de l’actif.

Après avoir été numérisés puis attachés au modèle de structure du bâtiment, il devient possible de proposer toute une gamme de nouveaux services digitaux. Grâce à notre nouvelle offre, vous pouvez optimiser les opérations de gestion et d’exploitation – entrée dans les lieux, gestion de quittances, maintenance des équipements, etc. – et donc diminuer le montant des charges.

La force de notre système d’information immobilier : Relier monde physique et monde virtuel, grâce au BIM et à la maquette numérique dont le référentiel est l’élément central qui redonne au bâtiment sa place vis-à-vis des acteurs et sur lequel peuvent s’appuyer tous les services digitaux. Les professionnels de l’immobilier peuvent ainsi maitriser à la perfection les données liées à leur patrimoine en les gérant de façon unique, intègre et pérenne. Ils peuvent également les partager en toute sécurité avec l’ensemble des intervenants impliqués afin d’augmenter leur efficacité et de faciliter les mises à jour, de la phase de commercialisation puis de construction jusqu’au recyclage en passant par l’exploitation. L’interopérabilité permise entre les métiers, car basée sur de l’Open BIM, ainsi que son ouverture aux processus existants, confèrent au système d’information immobilier de Sopra Steria un atout majeur pour l’ensemble de la gestion immobilière, et lui permet de mettre à jour le paradigme existant pour placer en son centre l'actif numérisé lui-même, le cœur même de la filière.

 

         

 

 

Interopérabilité et innovation : deux enjeux clés

Une étude réalisée par la FFB en 2009, basée sur celle réalisée par le NIST aux USA, a montré que le coût du défaut d’interopérabilité s’élève à 35€ par m² SHON pour les entreprises et à 2.3€ par m² et par an pour les gestionnaires de patrimoine.

La plateforme Active3D est interopérable car basée sur l’Open BIM. Elle permet ainsi de réaliser des économies considérables. L’innovation est un point fort de cette solution. « Les technologies d’Active3D sont issues, entre autres, de travaux de R&D conjoints avec l’Université de Bourgogne qui ont consisté à lever les verrous afin de faciliter la vie des acteurs de l’immobilier », explique Tony Gomes, Directeur de l’agence Active3D de Sopra Steria.

Qu’il s’agisse de gestion ou de construction immobilière, le BIM permet de réduire les coûts et les délais tout en améliorant la qualité, la performance et l’innovation des acteurs qui l’ont implémenté. Inspiré du Product Lifecycle Management (PLM), qui permet de concevoir et gérer la fabrication de produits tels que des automobiles ou des avions, le BIM vient industrialiser les métiers de l’immobilier en mettant en œuvre la maquette numérique, associée à une base de données objet et à des processus collaboratifs.

En janvier 2015, le Parlement européen a voté une Directive autorisant les Etats membres, d’ici à 2017, à encourager, spécifier ou rendre obligatoire l’utilisation du BIM pour les projets de construction.

 

 

 

De la construction à l’exploitation : gérer le cycle de vie de l’immeuble neuf

Promouvoir le BIM dans la construction de logements neufs est essentiel. Néanmoins, les maquettes qui ne sont ni exploitées par la suite, ni mises à jour, deviennent rapidement obsolètes. Afin d’optimiser la gestion de ces logements dans la durée, il est donc important que toutes les informations liées à la construction soient capitalisées et transmises ensuite aux gestionnaires immobiliers, tant pour leur commercialisation éventuelle que pour leur entretien. Pour ce faire, ces derniers doivent collaborer avec les Maîtres d’œuvre afin que la maquette numérique et toutes les informations associées soient importées dans leurs applications de Gestion Technique des Infrastructures Immobilières. Plus la masse d’objets qualifiés pendant la construction est importante et plus les gestionnaires sont en position d’efficacité pour gérer chaque composante des immeubles. Il est ensuite essentiel de mettre à jour ces données régulièrement, au fur et à mesure des interventions.

 

 

 

Le BIM pour apporter productivité et réduction des coûts de gestion des immeubles

Les gestionnaires de patrimoine sont eux aussi convaincus de l’utilité de la maquette numérique. Néanmoins, ils doivent relever un défi important qui sera rentabilisé dans la durée : l’inventaire puis la numérisation de l’ensemble de leur patrimoine (non construit avec le BIM). Ils disposeront ainsi de maquettes numériques fiables concernant les immeubles gérés, alimentées par toutes les données recueillies. Cette entreprise de grande ampleur peut parfois prendre plusieurs années. Néanmoins, elle est précieuse pour accroître la productivité des équipes et gagner en qualité des données. Une fois inventoriés et numérisés, les éléments du patrimoine sont disponibles en 3D avec leur description physique, technique, administrative et juridique. Les gestionnaires peuvent connaître et recenser l’ensemble de leurs installations techniques, en termes de mobiliers, d’équipements et de réseaux. Il leur est possible par exemple, de réaliser facilement et rapidement des diagnostics techniques. Lors d’appels d’offres, le BIM leur permet notamment de partager les informations utiles, en quelques clics, avec les prestataires, y compris les éléments liés au mesurage.

Une fonction de gestion des événements et un suivi des alarmes les alertent sur des dates clés pour des interventions ou des rénovations. Un éditeur de plans interactifs, disponibles sur tablette tactile, permet par exemple à un technicien sur place, après intervention, de modifier directement les plans. La maquette numérique est alors automatiquement modifiée et l’ensemble des données associées réactualisé.

Les données étant au cœur du dispositif BIM, la notion de protection et de fiabilité devient fondamentale. C’est pourquoi ces applications intègrent des fonctions d’administration et d’habilitation afin que chacun puisse connaître et mettre à jour les données auxquelles il a accès.